LE DICTIONNAIRE DE L'ACADÉMIE FRANÇOISE
1ère Edition, 1694

RECHERCHE Accueil Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous page

Page 141

Il signifie aussi, Une espece de bonnet & de coiffure de teste pour les femmes de fort basse condition. En ce pays-là les femmes portent des cales.

Il veut dire aussi, Les femmes mesmes qui portent cette forme de bonnet. Il n'y avoit que des cales. toutes les cales vont là.

Il se dit aussi de certains petits bonnets plats que portent de petits laquais ou des garçons de mestier. Porter la cale.

Calotte

Calotte. s. f. Espece de petit bonnet qu'on porte sous le chapeau, & qui ne couvre ordinairement que le haut de la teste. Calotte de satin, de marroquin. calotte rouge. porter la calotte.

Caler

Caler. v. a. Baisser. Il ne se dit guere que des voiles d'un vaisseau. Caler la voile.

On dit fig. Caler la voile, pour dire, Ceder & se sousmettre. Avec les Grands le plus seur est de caler la voile.

On dit en ce mesme sens absolument, Caler. Il faut caler.

CALEBASSE

CALEBASSE. s. f. Espece de bouteille faite d'une courge sechée & vuidée. Il n'y avoit pas un soldat qui n'eust sa calebasse pleine de vin.

On s'en met aussi sous les aisselles pour apprendre à nager, quand elles sont vuides & bouchées. Nager avec des calebasses.

On dit prov. & figur. Tromper la calebasse, pour dire, Tromper.

CALECHE

CALECHE. s. f. Espece de petit carrosse. Caleche legere, douce.

CALEÇON

CALEÇON. s. m. Partie du vestement qu'on met sous l'habit ordinaire qui couvre depuis la ceinture, jusqu'aux genoux ou jusqu'aux pieds. Caleçon de toile, de chamois, de ratine, &c. se mettre en caleçon. estre en caleçon.

CALEMAR

CALEMAR. s. m. Estuy où l'on met les plumes à escrire.

CALENDES

CALENDES. s. f. pluriel, Premier jour de chaque mois selon les Latins.

On appelle, Calendes, Certaine assemblée des Curez de campagne convoquez par l'ordre de l'Evesque. Il est allé aux Calendes. les Calendes se tiennent en tel village.

On dit proverb. Renvoyer aux calendes Grecques, pour dire, Remettre une chose à un temps qui ne viendra jamais. Ce qui se dit parce que les Grecs n'avoient point de calendes.

Calendrier

Calendrier. s. m. Le livre ou la table qui contient l'ordre & la suite de tous les jours de l'année. Vieux calendrier. nouveau calendrier. le calendrier des Egyptiens, des Romains, des Turcs &c.

CALFEUTRER

CALFEUTRER, ou CALFATER. v. a. Boucher les trous & les fentes d'un vaisseau, & l'enduire de poix & de gouldron pour empescher que l'eau n'entre. Calfeutrer un navire, un vaisseau, une galere.

Calfeutrer, signifie aussi, Boucher les fentes d'une porte, d'une fenestre &c. Il faut faire calfeutrer cette porte.

Calfeutré, [calfeutr]ée

Calfeutré, [calfeutr]ée. part.

Calfeutrage

Calfeutrage. s. m. Ouvrage de celuy qui calfeutre un vaisseau. Bon calfeutrage. travailler au calfeutrage.

Calfateur

Calfateur. s. m. Qui calfeutre, ou qui calfate un vaisseau. Bon calfateur. habile calfateur.

Calfat

Calfat, ou Calfut. On dit plus ordinairement Calfat.

CALIBRE

CALIBRE. s. m. La grandeur de l'ouverture du canon de toutes sortes d'armes à feu. Le calibre d'un mousquet doit estre de &c. les canons de batterie doivent avoir tant de calibre. un mousqueton de gros calibre.

Il veut dire aussi, La grosseur de la bale, soit de pistolet, soit de mousquet, soit de canon; comme, Cette bale est de tel ou tel calibre. bale de calibre.

Il signifie fig. La qualité, l'estat, le merite &c. d'une personne. Il n'est pas de son calibre. ils ne sont pas tous deux de mesme calibre.

CALICE

CALICE. s. m. Le vase sacré où se fait la consecration du vin dans le Sacrifice de la Messe. Calice d'or. calice d'argent. benir un calice. lever le calice.

On dit fig. & prov. Boire le calice. avaler le calice, pour dire, Souffrir par un consentement forcé quelque chose de fascheux & de rude.

CALIFOURCHONS

CALIFOURCHONS, à califourchons, adverbial, Se dit d'une personne montée jambe deçà jambe delà sur un cheval, sur un mulet &c. Aller à califourchons. se mettre à califourchons.

CALLEVILLE

CALLEVILLE. s. f. Espece de pomme. Calleville rouge. calleville blanche. compote de calleville.

CALME

CALME. adj. des deux genres, Tranquille, sans agitation. La mer est calme. l'air est calme. lieu calme & hors du bruit.

On dit fig. Esprit calme. vie calme & tranquille.

Calme. s. m. Bonace. Quand il fut en haute mer. le calme le prit & l'empescha d'avancer. il y a de grands calmes dans cette mer-là.

Il signifie fig. Tranquillité. Je vis icy dans un grand calme, un doux calme. le calme de l'esprit.

Calmer

Calmer. v. a. Appaiser la tourmente; comme, Calmer les flots. calmer l'orage, la tempeste.

Il signifie aussi figur. Appaiser, rendre tranquille. Calmer les esprits. calmer un estat. calmer les passions.

CALOMNIE

CALOMNIE. sub. f. Fausse accusation qui blesse l'honneur ou la reputation. C'est une pure calomnie. une noire calomnie. inventer une calomnie. fabriquer une calomnie contre quelqu'un. forger une calomnie, &c. se justifier, se purger d'une calomnie. repousser une calomnie.

Calomnier

Calomnier. v. a. Attaquer ou blesser l'honneur de quelqu'un par des choses controuvées. Les gens de bien sont sujets à estre calomniez. calomnier meschamment une personne.

Calomniateur

Calomniateur. s. m. Qui calomnie. Passer pour un calomniateur.

Calomnieux, [calomni]euse

Calomnieux, [calomni]euse. adj. Qui contient en soy une calomnie. Ce sont des discours calomnieux. une accusation calomnieuse. des paroles calomnieuses.

Calomnieusement

Calomnieusement. adv. Avec calomnie. Il a esté accusé calomnieusement.

CALOTTE. &brace; Voy CALE.

CALUS. &brace; Voy CAL.

CAM

CAMAIL

CAMAIL. s. m. Sorte de mantelet, que portent les Evesques & quelques autres Ecclesiastiques. Camail noir, violet. porter le camail. quitter le camail. estre en camail & en rochet.

CAMARADE

CAMARADE. s. m. Compagnon de mesme âge, mesme employ, mesme façon de vivre, &c. Ce mot ne se dit guere qu'entre soldats, enfans, escoliers, valets ou gens de basse condition. Ils estoient camarades au college. ces deux soldats ont esté longtemps camarades. laquais, où est vostre camarade?

On s'en sert aussi quelquefois comme d'un terme qui marque la bienveillance d'un superieur envers un inferieur. Camarades suivez-moy. camarade enseignez- moy le chemin de, &c.

CAMART. &brace; Voy CAMUS.

CAMAYEU

CAMAYEU. s. m. Se dit de routes les pierres fines qui representent naturellement quelque figure.

Next page


PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.